Octobre Rose / L'ONG ECHO MEDIA : \" le cancer du sein se guérit \"
Postée le 25-10-2021 / 93 Vues

‘’Le cancer du sein se guérit’’. C’est le thème de la cinquième édition des Journées de Mobilisation des Médias contre le Cancer du sein (JMMC) prévue les 22 et 23 octobre prochain à l’amphithéâtre A de l’université Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody. L'évènement est organisé par l’Organisation non gouvernementale ‘’Echo Médias’’, regroupant des hommes et femmes de médias.

Parrainée par le ministre de la Communication et des Médias, Amadou Coulibaly, et placée sous la présidence du Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, cette journée a enregistré la présence de Mme Mme Nassénéba Touré, ministre de la Famille et de l’Enfant, en tant qu’invitée d’honneur.

Au cours du lancement, une part belle a été laissée au Pr. Adoubi Innocent, directeur de la formation des cancérologues de l’Afrique de l’ouest, d’instruire l’auditoire sur les différents facteurs de risque du cancer du sein. Le médecin cancérologie a fait savoir que l’âge est un facteur de risque parmi tant d’autres. Une femme, après 30 ans, est une femme à risque, exposé au cancer du sein. Mais les possibilités sont plus grandes lorsque les femmes vieillissent. Il existe donc d’autres facteurs tels le stress, les antécédents familiaux et la nulliparité (une femme sans enfant), car l'allaitement en est un facteur protecteur. Pr Adoubi a ainsi fait remarquer une différence entre le risque et la cause.

Il a aussi fait un plaidoyer à l’endroit des différents ministères et partenaires en charge du cancer, en évoquant les différents obstacles à cette lutte. Il s’agit de l’insuffisance du plateau diagnostic qui reste d’ailleurs concentré à Abidjan. En ce qui concerne l’imagerie, que ce soit dans le secteur public qu’au privé, le coût demeure élevé pour la plupart des patientes. « Ainsi, une fois la patiente sensibilisée au diagnostic précoce, le coût dudit diagnostic, du bilan d’extension, mais aussi l’absence d’oncologue à l’intérieur du pays représente un obstacle majeur. », a déploré le Pr Adoubi.

Le Pr Adoubi ne s’est pas arrêté là. Il propose des solutions simples, mais importantes pour une meilleure formation des agents en charge de ses patientes : les sages-femmes et infirmiers pour une reconnaissance des signes semi-précoces, les médecins généralistes pour la prise en compte, la gestion de la douleur; les sciences fondamentales (anatomopathologiste, radiologues) spécialisés dans l'interprétation des mammographies; et enfin, les spécialistes cliniciens composés d’oncologues médicaux, onco-radiothérapeutes et chirurgiens dédiés.

Avant de clore sa présentation, le Pr Adoubi a souligné l’accès au financement qui demeure le fer de lance de la lutte contre le cancer. Ainsi, il souhaiterait une augmentation du financement sur la lutte contre le cancer. Toute chose qui contribuera de façon substantielle à accroître la sensibilisation autant dans les zones urbaines que rurales, en améliorant l’accessibilité aux médicaments, la recherche en cancérologie dans le contexte ivoirien pour rendre plus efficace la prévention et la prise en charge des cancers.

La commissaire générale des JMMC, Mme Leah Muriel Guigui, elle, reste convaincue que le cancer du sein n’est plus une fatalité et qu’il se guérit, surtout quand il est vite diagnostiqué. C’est pourquoi elle a traduit ses remerciements à tous les partenaires presse qui ont bien voulu l’accompagner dans son combat.

Le Pr Judith Kouko-Coulibaly a, elle aussi, renchéri sur la foi de Leah Guigui, à savoir que le cancer se guérit et que cela est possible en Côte d’Ivoire. Elle a lancé un appel à toutes les femmes vivant avec le cancer du sein à se rapprocher du Centre National d'Oncologie Médicale et de Radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO) pour leur traitement. Dans ce centre, elles n’ont pas besoin d’avoir de l’argent cash, mais peuvent se faire soigner et payer par échelonnement selon leur moyen financier.

L’invitée spéciale, Mme Nassénéba Touré, ministre de la Famille et de l’Enfant, a encouragé l’ONG ECHO MEDIA et sa présidente Leah Guigui, ainsi que tous ses partenaires dans leur mission. Pour elle, c’est ensemble que ce mal pernicieux sera définitivement vaincu. « Ensemble, conjuguons nos efforts pour vaincre le cancer du sein, réduire son fardeau humain et pour que nos mamans aient un avenir radieux », a-t-elle souligné.

Rappelons que l’objectif des Journées de Mobilisation des Médias contre le Cancer de sein (JMMC) est de mobiliser les professionnels des médias nationaux et internationaux, les autorités politiques, les partenaires de la santé et les populations en vue d’une sensibilisation collective et continue sur le cancer du sein et surtout sur le dépistage précoce.

Cet évènement est une initiative d'Echo Médias, une organisation réunissant des journalistes, et des professionnels des médias ayant pour vocation d'aborder des sujets d'intérêt général.

Yolande Jakin


Source : Afriquefemme.com
Autres articles