Britney Simmons : la strip-teaseuse de 24 ans qui risque 1036 ans de prison
Postée le 08-04-2021 / 174 Vues

Une danseuse de tours en Floride aux Etats-Unis risque 1036 ans de prison après avoir agressé cinq policiers avec son vagin, les infectant de chlamydia, de gonorrhée et d’herpès.

Britney Simmons, 24 ans, se produisait au club de strip-tease Camel Toe en Floride lorsqu’une altercation a éclaté entre Simmons et plusieurs clients du club.

La police de Miami a été appelée à intervenir et a tenté d’appréhender Simmons qui était très ivre et agissait de manière erratique, selon le rapport officiel de la police.

Britney Simmons : la strip-teaseuse de 24 ans qui risque 1036 ans de prison

Cinq agents du département de police de Miami ont tenté de placer Simmons en état d’arrestation, mais ont été momentanément indisposés lorsque la danseuse a éjecté des liquides vaginaux vers les agents, en aveuglant temporairement trois et en blessant deux, a déclaré la police. 

« Elle a juste écarté les jambes grandes ouvertes et a commencé à gicler dans les visages, les yeux et la bouche des flics à une distance d’environ douze à quinze pieds », a déclaré un témoin oculaire aux journalistes, visiblement amusés par toute cette affaire.

L’officier Miguel Aguera du département de police de Miami a déclaré aux journalistes que les cinq agents avaient depuis été testés positifs à la chlamydia, la gonorrhée et l’herpès après avoir été exposés aux fluides vaginaux.

Britney Simmons : la strip-teaseuse de 24 ans qui risque 1036 ans de prison

«Sachant très bien qu’elle exposait les policiers à un certain nombre de maladies sexuellement transmissibles et potentiellement au VIH aussi, on considère qu’elle a utilisé son vagin avec une force meurtrière contre les policiers», a expliqué Miguel Aguera, porte-parole du département de police de Miami.

L’avocat de Simmons, Alan Smith, a fait valoir que son client avait agi en état de légitime défense et avait utilisé son vagin, non pas comme une arme mortelle, mais dans les «limites appropriées de ses compétences et capacités professionnelles».

Selon les lois en vigueur en Floride, si elle est reconnu coupable de voies de fait graves avec une arme mortelle contre cinq policiers, Simmons pourrait encourir jusqu’à 1036 ans de prison.

                                                                                       Amadou Bailo DIALLO


Source : AFRIKMAG
Autres articles