Jeux olympiques : l’athlète ougandais qui a pris la fuite en « larmes » lors de son rapatriement
Postée le 23-07-2021 / 132 Vues

L’athlète ougandais qui s’était enfui la semaine dernière de son camp d’entraînement dans l’ouest du Japon a été renvoyé en Ouganda. Julius Ssekitoleko a été vu à Tokyo mercredi soir à l’aéroport international de Narita.

L’haltérophile de 20 ans s’était enfui vendredi dernier de son hôtel à Izumisano, dans la préfecture d’Osaka, laissant derrière lui une note indiquant qu’il ne voulait pas rentrer dans son pays parce que la vie y est difficile.

Ssekitoleko était à Yokkaichi, à une quarantaine de kilomètres au sud de Nagoya, lorsqu’il a été retrouvé par un policier mardi et placé en détention provisoire.

La chaîne de télévision japonaise NTV a montré mercredi des images de l’athlète marchant dans l’aéroport et rapporte qu’il est maintenant rentré en Ouganda.

Selon la police, l’athlète a répondu aux questions en pleurant de temps en temps.

Les athlètes présents aux Jeux de Tokyo ne sont autorisés à se rendre que dans un nombre limité de lieux, tels que leurs sites d’entraînements et leurs logements, et doivent éviter tout contact avec le public en raison des contre-mesures COVID-19 mises en place par les organisateurs des Jeux.

La disparition de l’Ougandais avant l’ouverture des Jeux olympiques a soulevé des questions sur la sécurité de l’événement sportif mondial.

                                                                                                  Gaelle KAMDEM


Source : AFRIKMAG
Autres articles