Epuisement professionnel: qu'est-ce que ce syndrome croissant et comment le combattre?
Postée le 22-07-2021 / 166 Vues

Avez-vous déjà dans votre vie été physiquement et mentalement épuisé, avez-vous eu une attitude d'indifférence et de détachement au travail, vous êtes-vous senti démotivé, frustré et votre productivité au travail a-t-elle diminué ?

Si la réponse à ces questions est oui, alors vous avez souffert du syndrome d'épuisement professionnel. Répertorié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un risque professionnel en 2019, il a été inclus dans la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-11), qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2022.

Il s'agit d'un trouble de plus en plus reconnu et diagnostiqué. Il combine des facteurs de risque personnels et des facteurs de risque organisationnels. En fait, il s'agit de l'un des principaux problèmes de santé mentale et du prélude à de nombreuses pathologies psychologiques.

Origine du syndrome

Le terme "burnout" est décrit pour la première fois en 1974 par le psychanalyste Herbert Freudenberger. Il a observé dans une clinique pour toxicomanes à New York comment la plupart des volontaires avaient une perte progressive d'énergie jusqu'à l'épuisement.

Il a également détecté des symptômes d'anxiété, de dépression et de démotivation au travail, ainsi qu'une agressivité envers les patients après un an de travail.

Sa description était la suivante : "un sentiment d'échec et une expérience épuisante résultant d'une surcharge de l'énergie du travailleur, de ses ressources personnelles ou de sa force spirituelle".

Principales caractéristiques

Ce syndrome est une conséquence du stress chronique lié au travail. Elle a tendance à apparaître chez les personnes dont la profession exige un dévouement et une attention aux autres, comme dans l'enseignement, la santé ou les services sociaux. Elle touche particulièrement les professionnels de la santé, car ils sont exposés à la souffrance et à la mort humaines.  ...suite de l'article sur BBC


Source : BBC.COM
Autres articles