Endométriose et grossesse : symptômes et risques
Postée le 29-02-2024 / 317 Vues

Environ 1 femme sur 10 serait aujourd'hui touchée par l'endométriose, une maladie gynécologique progressive favorisant les risques d'infertilité et certaines complications pendant la grossesse. Comment est prise en charge l'endométriose de la conception à l'accouchement ? Quelles sont les chances de voir votre projet familial aboutir ? Décryptage.

Qu'est-ce que l'endométriose ?

L'endométriose est une maladie gynécologique progressive qui toucherait environ 1 femme sur 10 et même 40% des femmes atteintes d'hypofertilité et de douleurs pelviennes. Elle se caractérise par la présence de muqueuse endométriale en-dehors de l'utérus. Ces cellules endométriales peuvent avoir différentes localisations. Si elles sont souvent localisées dans l'appareil reproducteur de la femme (ovaire, trompes, péritoine, vagin, etc.), elles peuvent aussi toucher l'appareil digestif, les poumons, ou même la vessie. Selon la profondeur des lésions et l'évolution de la maladie, l'endométriose est décrite en différents stades allant de minime à sévère.

L'endométriose, comment ça marche ?

Avant tout, un petit retour sur le cycle féminin s'impose. Chez la femme qui n'est pas porteuse, ces cellules naturellement présentes dans l'utérus évoluent avec le taux d'œstrogènes. Quand le taux augmente au cours du cycle menstruel, ces cellules se développent. Quand il diminue, le tissu endométrial se désagrège progressivement.

C'est le moment des règles : la muqueuse est évacuée hors du col de l'utérus, via le vagin. Chez les femmes touchées par l'endométriose, ces cellules, qui ne sont donc pas dans l'utérus, ne peuvent pas s'évacuer. Une inflammation chronique apparaît alors et peut s'intensifier au fil des cycles et des années. Dans les cas d'endométriose plus sévères, des kystes peuvent apparaître au niveau des ovaires notamment, tout comme des adhérences entre les différents organes touchés.

Recevez nos conseils pour prendre soin de votre santé

Quels sont les symptômes les plus courants ?

Si l'endométriose est parfois asymptomatique (ce qui rend, dans ces cas, son diagnostic difficile à poser), cette inflammation s'accompagne de symptômes pouvant varier selon la localisation des cellules endométriales. Les signes pouvant indiquer une endométriose sont :

- des douleurs abdominales intenses (comme les douleurs de règles, à l'exception qu'elles ne sont pas toujours apaisées par un antalgique) ;

- des troubles digestifs et/ou urinaire (constipation, diarrhée, douleurs ou difficulté à la miction ou à la selle, etc.) ;

- une sensation de grande fatigue, constante ;

- des douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie) ;
des saignements, etc.

Une grossesse en cas d'endométriose, c'est possible ?

Si une grossesse spontanée reste possible, surtout quand l'endométriose est minime, cette affection peut aussi favoriser une difficulté à concevoir un enfant, voire une infertilité. Ainsi, selon l'association EndoFrance, 30 à 40% des femmes atteintes d'endométriose ferait face à un problème de fertilité. Autre chiffre qui en dit long sur cette maladie : de 20 à 50% des femmes infertiles souffriraient d'endométriose. Endométriose et grossesse : symptômes et risques href=https://www.passeportsante.net/famille/grossesse?doc=endometriose-grossesse-symptomes-risques>LIRE PLUS SUR PASSEPORTSANTÉ

Mots clés: #Endométriose
Source : Passeportsante.net
Autres articles